Anarchistes Ivry

Groupe libertaire d’Ivry-sur-Seine

Occupation du parvis de la mairie du 18e par des migrants

Classé dans : Luttes & solidarité

06
09 | 15

Nous sommes un regroupement de migrants et de réfugiés. Nous revendiquons nos droits tels qu’ils sont prévus par les lois et le droit.

De la rue à la rue : nous campions dans un square, nous sommes maintenant sur le trottoir. Ce vendredi 4 septembre à 6h30 du matin, une évacuation du square Jessaint (métro La Chapelle) a eu lieu. Un tri a été opéré. Ceux qui étaient à l’intérieur du square ont été pris en charge ; les autres aux alentours sont restés sur le carreau. Nous sommes maintenant place Jules Joffrin devant la mairie d’arrondissement du XVIIIe.

Nous y resterons jusqu’à ce que l’on nous propose une solution : nous demandons l’accélération et la facilitation des procédures de demande d’asile, et que soient trouvées des solutions d’hébergement fixes et viables pour les réfugiés. Nous resterons ici jusqu’à ce que des solutions soient trouvées.

Un groupe de migrants et de réfugiés

Parvis de la mairie du 18e occupé par les migrants expulsés du square Jessaint

Contact :

Ahmed(francophone)07 53 56 44 61
Kofi(anglophone)07 58 65 14 30
Hani(arabophone)07 53 92 40 09
Samedi, 7h00
80 personnes ont passé la nuit sur un côté du parvis dans le froid, entourés de flics qui s’assuraient, violemment, et pendant une partie de la nuit qu’aucune couverture ne puisse passer.
Samedi, 14h
Une centaine de personnes sont toujours devant la mairie du 18^e^, encerclées depuis hier soir par la police.
Samedi, 15h
Un soutien qui souhaitait faire passer une bouteille à un migrant est actuellement interpelé par la police.
Samedi, 18h50
La police a chargé les migrants et les soutiens pour les empêcher de mettre des bâches pour se protéger de la pluie. Le dispositif policier est renforcé.
Samedi, 21h
Les migrants sont déterminés à rester. La police entoure les occupants, n’agit pas mais empêche l’arrivée des couvertures.
Dimanche, 15h
Les migrants occupent toujours le parvie de la mairie du 18^e^. L’incertitude règne quant à savoir s’ils pourront passer une nouvelle nuit sur place avant la réouverture de la mairie lundi matin. Toujours besoin de monde, de nourriture et de vêtements chauds, les couvertures ne passent toujours pas.

Paris-Luttes.Info

Mots clés : sans-papiers