Anarchistes Ivry

Groupe libertaire d’Ivry-sur-Seine

Les limites des conquêtes juridiques

Classé dans : Radio

15
04 | 13

Par leurs combats, les femmes ont obtenu de réelles avancées, notamment sur le terrain juridique. Mais qu'en est-il du sexisme dans les mentalités ?

Lundi matin, 15 avril 2013, 1h41, 45 Mo

Non, Madame, vous ne connaissez rien à votre sexe ; vous ne savez pas le premier mot de la question que vous et vos honorables ligueuses agitez avec tant de bruit et si peu de succès. Et si vous ne la comprenez point, cette question ; si, dans les huit pages de réponses que vous avez faites à ma lettre, il y a quarante paralogismes, cela tient précisément, comme je vous l'ai dit, à votre infirmité sexuelle. J'entends par ce mot, dont l'exactitude n'est peut-être pas irréprochable, la qualité de votre entendement, qui ne vous permet de saisir le rapport des choses qu'autant que nous hommes vous le faisons toucher du doigt. Il y a chez vous, au cerveau comme dans le ventre, certain organe incapable par lui-même de vaincre son inertie native, et que l'esprit mâle est seul capable de faire fonctionner, ce à quoi il ne réussit même pas toujours. Tel est, madame, le résultat de mes observations directes et positives : je le livre à votre sagacité obstétricale et vous laisse à en calculer, pour votre thèse, les conséquences incalculables.

Proudhon (Correspondance avec Madame d'Héricourt)

Est-il vraiment possible, célèbre publiciste, que sous votre peau de lion se trouve tant d'ânerie ?

Joseph Déjacque, 1857 (Lettre à P.J. Proudhon)

La femme naît libre et demeure égale en droits à l'homme.

Olympe de Gouges, 1791

"héroïque et folle", atteinte de "paranoïa reformataria", "une toquée dans ses mauvais jours, trop nombreux", "furie", "fougueuse bacchante"

Rétif de la Bretonne, Michelet, Goncourt, etc., à propos d'Olympe de Gouges

Mots clés : aucun